Scientifiques

Scientifiques

Équipe Pollutions agricoles diffuses, INRAE Lyon-Villeurbanne

L’équipe « Pollutions agricoles diffuses » est spécialisée dans l’étude du transfert et la dissipation des phytosanitaires (notamment via les zones tampons) au sein des bassins versants. Elle combine des expérimentations et suivis sur le terrain avec la modélisation aux différentes échelles d’intérêt (parcelle, versant, bassin versant). Elle a initié les recherches sur le site de la Morcille en 1987, en lien étroit avec le LAMA.

INRAE – Polldiff

ruy_2016_10_26-1
diagnostic-MorcilleAval

 

 

 

 

Laboratoire de chimie des milieux aquatiques, INRAE Lyon-Villeurbanne

L’équipe LAMA développe ses activités de recherche pour évaluer les sources et le devenir des contaminants dans les hydrosystèmes (pollutions liées aux rejets urbains ou aux sources diffuses agricoles). Ces travaux visent à réduire les apports et les risques pour les écosystèmes aquatiques.

INRAE – Lama

Écologie des communautés végétales aquatiques et impact des pressions multiples, INRAE Bordeaux

Les travaux de recherche de l’équipe visent à caractériser le fonctionnement et les réponses des communautés végétales aquatiques sous l’influence de diverses catégories d’altérations anthropiques en cours d’eau et plans d’eau.

INRAE – ECVEA

Équipe Écotoxicologie Microbienne Aquatique, INRAE Lyon-Villeurbanne

L’équipe focalise ses recherches sur l’évaluation de la réponse des communautés microbiennes aquatiques (algales, bactériennes et fongiques) à des niveaux variables de pression toxique. Ces travaux visent notamment à développer des approches permettant d’évaluer la qualité écologique des cours d’eau via l’étude des communautés microbiennes naturelles présentes dans ces milieux.

INRAE – EMA

Laboratoire d’écotoxicologie, INRAE Lyon-Villeurbanne

Le laboratoire d’écotoxicologie développe ses activités sur le transfert et l’impact de la contamination chimique chez les organismes et les populations aquatiques d’eau douce. Les travaux de l’équipe concernent la production de connaissances, de méthodes et d’outils pour la caractérisation du danger toxique des polluants chimiques pour les organismes et leurs populations ainsi que pour le diagnostic de la contamination et de son impact dans les milieux.

INRAE – Ecotox

 

UMR EcoSys : Pôle Science du Sol

« Le pôle a notamment contribué à caractériser les sols et leur  rôle dans le fonctionnement hydrologique et le devenir des produits phytosanitaires au sein des parcelles agricoles (vigne, zone tampon enherbée) du bassin de la Morcille. »

 

 

UMR LISAH, Équipe Eau et Polluants, Équipe Paysages

« Le LISAH a notamment contribué à caractériser le rôle des fossés, et de leur mode de gestion, dans le transfert d’eau et de produits phytosanitaires sur le bassin de la Morcille. »

 

 

UMR Agroécologie : Equipe Ecologie Microbienne Fonctionnelle pour la gestion des intrants

« L’équipe participe à l’étude de l’écologie microbienne des sols et des sédiments sur le SAAM et, notamment, à l’évaluation de l’impact écotoxicologique des pratiques viticoles sur la biodiversité des microorganismes et les fonctions écosystémiques. »

 

 

UMR CARRTEL, axe thématique Biodiversité Aquatique : Causalités et Conséquences Fonctionnelles

« Le CARRTEL contribue à l’étude de l’impact écotoxicologique des pratiques viticoles sur les communautés naturelles des cours d’eau du SAAM et à  appréhender leurs possibilités d’adaptation aux toxiques. »

 

 

 

Le centre Ecotox

« Le Centre d’écotoxicologie appliquée de la Suisse (Centre Ecotox EAWAG-EPFL) contribue à mieux appréhender les risques et les impacts écotoxiques dans les cours d’eau, en caractérisant notamment la toxicité des sédiments. »

 

 

Université de Savoie, Laboratoire de Chimie Moléculaire et Environnement

« Le Laboratoire de Chimie Moléculaire et Environnement (LCME) contribue à mieux appréhender les pollutions organiques de types HAP ou PCB dans le compartiment sédimentaire. »

lcme
Logo_Université_Savoie_Mont_Blanc

 

 

Le LPED, Laboratoire Population, Environnement, Développement, Université Aix-Marseille

« Le LPED coordonne depuis 2015 le projet Trajectoires pour mieux cerner l’influence des dynamiques familiales dans le choix des pratiques agricoles et la perception des risques environnementaux et sanitaires associés. »

lped

Date de modification : 12 juin 2023 | Date de création : 08 juin 2023 | Rédaction : SW